Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités

Détail de l'actualité

Flux rss de notre siteImprimer la page

Les éleveurs au sénat coutumier

Après le gouvernement en avril et le congrès en mai, les éleveurs ont été reçus par le Sénat Coutumier le 3 juillet pour évoquer l’épineux dossier des revendications foncières. Retour sur cette rencontre inédite…

C’était une séquence que chacun a qualifié d'historique puisque c'était la première fois qu'une délégation d'éleveurs calédoniens, constituée de représentants de la Chambre d’agriculture, du syndicat des éleveurs (SENC) et du collectif de vigilance des éleveurs, était reçue par la plus haute autorité coutumière du pays. Après un geste coutumier, la démarche inédite des éleveurs a été saluée par Pascal Sihaze, président du sénat, et par tous les sénateurs présents.

Sans langue de bois

« Certains de nos éleveurs sont confrontés à des problèmes de revendications foncières et n’ont plus de solutions pour faire respecter le droit à la propriété privé » explique Guy Monvoisin, président du SENC.  « Nous avons vécu 30 ans de paix. Nous ne sommes plus dans une démarche d’affrontement. Nous sommes venus vous rencontrer pour élever le débat et trouver des solutions ensemble » a indiqué Gérard Pasco, président de la Chambre d’agriculture. Pendant près de deux heures, les discussions ont été franches et de grande qualité, sur un ton marqué par le profond respect mutuel pour des  valeurs communes, le lien à la terre et la richesse culturelle du pays. Le passé et les difficultés rencontrées des deux côtés, ont été mis sur la table et entendus.

« Jusqu’à présent, nous avons évolué sur des chemins parallèles car la façon dont nous appréhendons le lien à la terre est différent. Plutôt économique d’un côté, davantage culturel de l’autre. Nous devons apprendre à mieux nous comprendre. C’est la clé pour voir l’avenir ensemble et trouver des solutions partagées» confie Julien Boanenoi, de l’aire Ajie Aro (Bourail). « Le sénat coutumier a beaucoup à apporter sur les réflexions foncières. Nous souhaitons davantage participer aux débats au côté des éleveurs et avec les institutions » ajoute Cyprien Kawa de l’aire Xârâcuu.

Poursuivre sur la lancée

Concrètement, un groupe de travail réunissant éleveurs et coutumiers a prévu de se réunir prochainement pour travailler ensemble à la problématique de la sécurisation du foncier privé, à l’étude au cas par cas des dossiers de revendications foncières évoqués  et à l’accompagnement de la valorisation économique sur terres coutumières. « Notre rôle est d’accompagner toutes les agricultures. Nous étions récemment à Canala, prochainement à Houaïlou. Nous  irons davantage à votre rencontre dans les tribus pour échanger, apporter notre expertise. Aujourd’hui c’était un grand pas. Il y en aura d’autres ! » explique Gérard Pasco.

Lien utile

Sénat coutumier